ÇA VA D’ALLER… Y A PAS D’AVANCE – Girolamo Santocono – Éditions du Cerisier 2018 – ISBN 9782872672134

WP_20181025_002

Recueil de quatorze nouvelles se déroulant notamment en Italie, pays natal de l’auteur, et en France, dans la région Centre. Avec la verve qui le caractérise, l’auteur raconte des histoires truculentes ou malicieuses à partir de situations quotidiennes et banales ou de parcours de vie hors norme.
… Je me suis habituée à la Belgique, à la pluie, à la neige, au gel, au brouillard, aux ciels sans lumière; le soleil de mon village ne me manque pas et je me trouve plutôt bien dans cette succession de climats. L’enchaînement des saisons accélère le temps et…
Toujours de bonne humeur, toujours une petite chanson au bec, on a l’impression que les adversités lui glissent dessus comme la pluie sur un ciré. pourtant on ne peut pas dire que la vie l’a épargné…
Dehors, le soleil brille toujours comme une pépite au milieu du ciel, les passants marchant le sourire en bandoulière…
A cet instant précis, s’appuyant sur l’air épais, une petite plume descend lentement du ciel. Fred se raidit. Ses yeux suivent la trajectoire du petit flocon qui dessine quelques
délicates arabesques au-dessus de sa tête avant de venir se poser sur le bout de son nez. Fred s’immobilise. Avec une infinie précaution, il prend la plume entre deux doigts, l’observe sous toutes ses coutures puis, la mine réjouie, la relance dans les airs d’un coup de souffle.
– Oui, c’est ça ! Vole petite merveille, montre-moi comment il faut faire…
Des bruits de bottes de la Prusse orientale, au village du centre de la Sicile, le lecteur prend vite l’habitude de voyager. Naissances et décès ponctuent le temps. Mais quand le Roi n’est plus là, la cour se volatilise; et quand il meurt, un autre prend sa place… au suivant de se résigner à vendre quelques dizaines d’hectares pour renflouer les caisses. Vendre de la terre ! Quelle déchirure. Le père doit se retourner dans sa tombe…
Les années cinquante s’achèvent, le village est désormais vide, les hivers sont mornes malgré le soleil et les printemps mortels malgré les fleurs. La passeggiata, jadis lieu privilégié pour les rencontres, n’est qu’un défilé de vieux qui attendent tous le retour de leurs enfants partis en Belgique… Ah ! La Belgique ! Cette foutue nouvelle Amérique !
Né en Sicile en 1950, arrivé en Belgique en 1953. Une enfance heureuse dans les baraquements et une adolescence heureuse à Morlanwelz. Licencié en sociologie, ex-animateur/directeur du Centre culturel de Chapelle-lez-Herlaimont, Girolamo Santocono a de nombreuses expériences tant en théâtre qu’en musique et cinéma.
éditions du Cerisier
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s