Une vie de pierres chaudes – Aurélie Razimbaud – Albin Michel 2018 – ISBN 9782226435170

Base de montage - Copie

Rose luttait contre sa mémoire, mais tout lui revenait avec précision.

Elle voyait les militaires en faction, les cadavres sur les trottoirs d’Alger, le ventre noir et béant des cafés après les bombes.

C’était alors la guerre…

À Alger, lors d’une garden party, Rose Ghétary est séduite par Louis, jeune ingénieur au comportement étrange. Il était seul près d’un mange-debout. Rose observait chacun de ses gestes comme si elle cherchait à les reproduire un par un. Elle était tour à tour ce morceau de viande serré entre ses dents et sa bouche remplie de chair et de sang.

Elle posa une main sur son front.

Louis lui accorda un regard.

Que faites-vous en Algérie, lui demanda-t-elle.

Je fais comme tout le monde… J’essaie de vivre !

Ils se marièrent et eurent une fille.

Pourtant, Louis semble malheureux et se réveille chaque nuit, hanté par les souvenirs de la guerre d’Algérie.

Au début des années 1970, la famille s’installe à Marseille mais Louis est toujours perturbé. Rose découvre qu’il mène une double vie depuis des années.

Ce premier roman d’Aurélie Razimbaud soulève un pan des traumatismes nés de cette époque noire de sang que fut la guerre d’Algérie.

Il y eut un temps pour la guerre, un temps pour l’amour… Un temps pour l’oubli.

Alors que tout se consume en l’homme aimé.

Le problème n’est pas la vie, ce n’est pas les autres, c’est d’avoir à vivre avec… lui-même.

Comme un métronome déglingué, le récit marque des pauses, marque le temps… le passé ressurgit… et le rythme reprend son tempo.

Publicités