Le roman d’une éducation – Nastia l’inadoptée – Nina Gorlanova -Louison éditions 2018 – ISBN 9791095454274

Couverture

A Perm, en Sibérie, à la fin des années 1970, Nastia grandit entre un père inexistant et une mère alcoolique. Recueillie par les Ivanov, une couple très cultivé, elle se montre d’abord difficile mais finit par trouver sa place au sein de cette famille qui encourage ses talents artistiques. A l’âge adulte, pourtant, son destin semble irrémédiablement voué à la fatalité.

C’est en s’inspirant d’une expérience personnelle que Nina Gorlanova et son mari écrivent « Le Roman d’une éducation ». Nastia, l’enfant adoptée, effrontée et grossière, perpétuellement affamée, et à la santé fragile rejoint une famille d’intellectuels déjantés et désargentés, déjà parents de quatre enfants. Elle se révèle talentueuse, tant pour les bêtises que pour s’en sortir par un bon mot. Mais c’est pour l’art et la peinture que la fillette montre de réelles aptitudes. Les Ivanov misent sur ce don pour faire d’elle une personne cultivée et épanouie. Un long combat s’engage, la famille ne recule devant aucun sacrifice. Mais peut-on vraiment échapper à sa condition, à son histoire familiale ? Véritable collage littéraire, ce roman choral, parfois publié sous le titre alternatif « Une âme étrangère » invite le lecteur, à travers une histoire particulière, à réfléchir sur les difficultés de l’adoption.

Publicités