Causeries avec… Giuseppe Santoliquido et Willy Lefèvre

Giuseppe Santoliquido

Spécialiste de politique italienne, Giuseppe Santoliquido collabore avec de nombreux médias belges et étrangers. Il est aussi chroniqueur, essayiste, romancier et nouvelliste.

Traductions

  • Solstice, recueil de Libero De Libero, Ker éditions, 2016

Essais

  • Italie, une démocratie pervertie ?, Ker éditions, 2011

  • Bunga Bunga, mode d’emploi : les dessous choc du système berlusconien, Renaissance du Livre, 2012

Nouvelles

  • Petites musiques de nuit, recueil, Grand Miroir, 2012

  • Une vie parfaite, Achève-moi, Province de Liège, 2015

  • Jusqu’au bout du rêve, La fureur de lire, Fédération Wallonie-Bruxelles, 20162

Romans

  • L’audition du Docteur Fernando Gasparri, Grand Miroir, 2011

  • Voyage corsaire, Ker éditions, 2013

  • L’inconnu du parvis, Genèse édition, 2016

Distinctions

Publicités

Le chat Porte-bonheur – Lyvia D’Alché – City éditions – ISBN 9782824612065

WP_20180827_014.jpg

Cha…alors !

Appelons un chat un chat !

Et celui-ci a du…chien !

Alors chien et chat… Quel challenge.

Frappé par l’indifférence que se portent les humains, Julio, le chat de la gardienne d’un petit immeuble du XVe arrondissement de Paris, se donne pour mission de les aider à se connaître. Il a trois mois pour faire s’apprécier miss Crumble, la riche propriétaire, les Rieth, un couple d’importateurs de sex-toys, M. Roméro, un amiral retraité, et Solange Deville, une hôtesse de l’air.
Et quand Miss Crumble se mit à énumérer : Chimique, wesh, yolo, bon ice, être bag, frais, bolos, fais belek… que du chababia.
D’un tel charivari ne peut naître qu’un chassé-croisé qu’un charlatant peu scrupuleux vous contera des sornettes sous le chant lancinant du chamane.
Un défi relevé par Julio. Le beau chat de gouttière va tout faire pour montrer aux humains que le bonheur réside dans l’entraide et dans l’envie de vivre ensemble. Et au passage, dispenser les enseignements d’une sagesse de vie toute féline !
A bon chat bon rat !

 

 

City éditions – F 27300 Bernay (France)

City éditions

City Editions est une maison d’édition généraliste qui publie environ 120 ouvrages chaque année : des romans, des thrillers, des biographies, des témoignages, des livres de culture générale.

City éditions

Contact Presse :

Agence Abstract

slavka.miklusova@gmail.com

– CITY Editions –

15, rue Gambetta

27300 Bernay

Email : cityeditions@yahoo.fr

https://www.city-editions.com/

Causeries avec Michel Claise – Entretien réalisé par Willy Lefèvre

 

9782390250517

Essai sur la criminalité financière – éditions Racine – ISBN 9782390250517

Le club des cassandre

Cassandre, fille du roi Priam, avait reçu d’Apollon le don de prophétie. Mais comme elle s’était refusée à lui, le dieu courroucé la frappa d’une terrible malédiction : jamais elle ne serait crue.

Il en est de même de ceux qui dénoncent l’explosion de la criminalité financière dans le monde et se battent contre ce phénomène, qui détruit les démocraties : on ne les croit pas ! Pourtant, les chiffres sont là : les entreprises pirates se sont introduites dans les économies saines, l’argent sale circule sans difficulté, la corruption gangrène les États, la cyber-criminalité bouleverse les comportements, les organisations criminelles développent leurs activités par une ingénierie sans cesse en développement et par le recours à la violence. Le tout sur fond de crise financière, dont les conséquences renforcent la puissance des mafias, et de menaces terroristes tout aussi déstabilisantes. Alors que les institutions internationales ne cessent de marteler l’urgence d’une prise de conscience du phénomène et du combat qu’il nécessite, au niveau national, les gouvernements paraissent en ignorer les messages.

Cet essai n’a d’autre ambition que de dresser, sans concessions, le tableau de la criminalité financière sous toutes ses formes et de la lutte menée contre cette métastase qui a envahi le monde. Et de passer à l’action immédiatement.

9782882535375,0-4289320

Cobre (cuivre) – éditions Luce Wilquin – ISBN 9782882535375

Chili, 11 septembre 1973. La junte militaire renverse le gouvernement démocratiquement élu. Le président Allende se suicide dans son palais de fonction, la Moneda. Juste avant, il a confié à son jeune chargé de communication une mission secrète, qui va entraîner celui-ci sur les routes, dans les mines et dans- les geôles d’un pays désormais sans espoir social. Car le Chili bascule dans l’horreur : exécutions sommaires, arrestations arbitraires, tortures… Jorge se terre durant plusieurs semaines dans la cave d’un restaurant ami, avant de tenter de prendre, sous une fausse identité, la direction de la Bolivie. Mais le meilleur policier du pays, le commissaire Ramón Gil, a été chargé de l’arrêter. Et la traque commence. D’Antofagasta au camp de concentration de Chacabuco, où il est torturé, et au désert d’Atacama, le héros va vivre une transmutation pareille à celle du cuivre, la richesse du Chili.

Les faits historiques et les anecdotes qui animent le récit sont rigoureusement réels, certains personnages ont existé.

9782882534873,0-2474280

Les poches cousues – éditions Luce Wilquin – ISBN 9782882534873

Dans ce pays du Bloc de l’Est, où règnent le Parti communiste et la corruption, le juge Mikhaïl Mikhaïlovitch ne ressemble pas à ses collègues : il a tout simplement décidé de « coudre ses poches ». Dans ce système pourri, il devient alors l’homme à abattre.

La chute du Mur ne change rien. Les mafieux russes, qui se substituent aux anciens apparatchiks, continuent à arroser les milieux politiques et judiciaires de leurs fonds occultes pour leur profit personnel.

On assiste ici au combat effréné d’un homme dont l’immense défaut est l’intégrité. En refusant de suivre les directives que les corrompus tentent de lui imposer, en dénonçant les malversations financières qu’il découvre, le juge Mikhaïlovitch devient la cible de toutes les stratégies de déstabilisation imaginables, faux témoignages, procédures falsifiées, menaces de mort, jusqu’à la violence ultime portée contre sa famille. Au point d’être exfiltré vers la Belgique, pour sauver sa peau.

L’histoire est romancée, mais la vérité est nue sous le manteau de l’imagination. Pour que le lecteur sache ce qui s’est passé et se passe encore dans un de ces pays qui demande aujourd’hui à entrer dans la zone Schengen. Aussi pour que tous prennent conscience que nos démocraties fragilisées par la crise et pénétrées par l’argent sale sont en danger, un jour, de lui ressembler.

9782882533975,0-558954

Salle des pas perdus – éditions Luce Wilquin – ISBN 9782882533975

Tout commence à Bruxelles au Vieux Schaerbeek, un café où les clients forment comme une famille. Il y a les Van Steenkiste, des gens plutôt aisés, madame Fernand et son fils, Jean-Marie, un adolescent un peu complexé surnommé le « rouquin », Marcel et Julienne, leurs filles jumelles, Hélène et Marcelle, et les amis de celles-ci, le journaliste Charles Renard, l’avocat David Zimmerman et le professeur Pierre Dessart. De 1936 à 1945, tout ce petit monde va se côtoyer dans une Belgique d’abord neutre, puis plongée dans la guerre – de la campagne des dix-huit jours à l’Occupation et jusqu’à la Libération. Mais certains connaîtront aussi l’Italie de Mussolini, l’Allemagne nazie, le front russe…

Salle des pas perdus ou comment la violence transforme des gens très ordinaires. Ceux qui, dans la tourmente de la guerre, deviennent soudain des héros tragiques qui refusent l’intolérance, le racisme, la lâcheté quotidienne et découvrent leur propre conscience à travers le regard des autres.

Capture

Michel Claise fut avocat durant vingt ans et il est aujourd’hui juge d’instruction, à Bruxelles, spécialisé dans la lutte contre la criminalité en col blanc. … Son but est d’écrire l’importance et la facilité des mécanismes de criminalité financière qui gangrènent notre société.

Les prénoms épicènes – Amélie Nothomb – Albin Michel 2018 – ISBN 9782226437341

 

épicène - Copie

Selon Nothomb, décolérer est ce verbe qui ne tolère que la négation.

Vous ne lirez jamais que quelqu’un décolère…

Pourquoi ? Parce que la colère est précieuse, qui protège du désespoir.

 

Quand Claude téléphone à Dominique… nul ne sait encore si l’amour les réunira un jour…

Même les fragrances du Chanel 5 ne savaient qui exalter.

De C ou de D, la vie allait virer au cauchemar…

Un jour l’un eut l’idée d’engrosser l’autre !

 

Des deux personnes, l’une était la seule à se douter que ses souffrances exprimaient les deux années d’angoisses térébrantes dont elle émergeait. En elle, une voix disait :

« Non ! Plus jamais ça ! »

 

Pourtant… ou enfin, l’enfant s’annonça.

 

Que choisir sinon le prénom le plus épicène du monde…

Bien vite une nouvelle vie commença, dont Claude s’était volontairement exclu(e).

 

A ce stade, laissons le lecteur reprendre le fil de l’histoire, les grandes déclarations n’en seront que plus mordantes.

 

Jeux de mots, jeux de prénoms, Amélie Nothomb va nous faire découvrir que l’on peut mourir pour ne pas avoir prononcé à temps une parole salvatrice.

 

L’écriture est simple et fluide, épurée pareille à ce que nous connaissons depuis des années.

 

Un conte sadique !

Tel le jet jouissif du chérubin qui arrose son père au changement de lange…